mardi 22 décembre 2009

Les dernières nouvelles de l'avancée de la réforme

Hier, le CNESER a donné un avis négatif sur la circulaire de cadrage de la formations des maîtres : 3 pour (2 UNI 1 MEDEF), une abstention (PEEP) et 35 contre (y compris CPU).

Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est le CNESER, voilà un petit lien:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_national_de_l%27enseignement_sup%C3%A9rieur_et_de_la_recherche

Voilà le lien de la fameuse circulaire de cadrage:

http://www.sauvonsluniversite.com/IMG/pdf/ProjetCirculaireMastersMESR.pdf

Et ci-dessous, la motion du CNESER:

"Motion CNESER du 21-12-09

(27 Pour, 10 abstentions, 5 contre)

Signée par
Snesup-Fsu, Fsu, Cgt, Unsa, Cfdt, Sgen-cfdt, Autonomes sup, Confédération étudiante, UNEF

Depuis maintenant plus de 18 mois, la réforme de la formation et du recrutement des enseignants qui aurait dû conduire à une élévation du niveau de qualification des enseignants à celui du diplôme de master est menée au pas de charge sans aucune concertation sérieuse.
Le report d'un an d'une application complète de la réforme, résultat de la mobilisation de l'an dernier, qui aurait pu permettre de mettre en place une réelle concertation destinée à l'élaboration d'une réforme partagée, a été dévoyé par Luc Châtel et Valérie Pécresse. En rendant leurs derniers arbitrages contre l'avis de tous les acteurs concernés (enseignants-chercheurs, enseignants, étudiants, lycéens, parents, ...) et en présentant aujourd'hui en CNESER une circulaire dite de cadrage des masters, le gouvernement persévère dans sa stratégie du passage en force.
C'est inacceptable au regard des enjeux liés à la formation et au recrutement des enseignants, et plus largement au devenir des jeunes et de la société. Tout changement dans le dispositif de formation des enseignants doit être porteur de progrès et non de régressions.

Le CNESER dénonce l'entêtement gouvernemental consistant à entraver les capacités de l'université à développer des formations de haut niveau intégrant disciplines universitaires et savoirs professionnels en lien avec la recherche, alliant les potentiels avérés des UFR et des IUFM -dont le maillage territorial est un atout-, et s'appuyant sur des concours nationaux. Il est inacceptable de réduire la formation professionnelle à quelques modules complémentaires ou à de très courts stages et de bouleverser l'ensemble de l'offre de master existante au détriment de la recherche. Par ailleurs, l'absence d'aides financières conséquentes pour les étudiants dont la durée d'études s'allongera, risque de faire régresser un peu plus la diversité sociale et décourager les jeunes issus des milieux populaires de choisir le métier d'enseignement. De nombreuses voix institutionnelles se sont élevées contre le projet gouvernemental : Conférence des Présidents d'Université, conférences de directeurs d'UFR ou d'IUFM. Le comité de suivi Master, émanation du CNESER, a rendu le 16 décembre un avis critique sur le projet gouvernemental.

Le CNESER exige la remise à plat de la réforme impliquant le retrait des décrets concernant la formation des enseignants et des textes d'application déjà publiés permettant de revenir impérativement sur la place des épreuves d'admissibilité au cours du cursus afin de garantir une place des futurs concours compatibles avec une formation en master de qualité et permettant de réelles réorientations pour les étudiants en échec aux concours. Ce n'est qu'après cette étape que le cadrage national des masters dits « intégrés » par le biais d'un texte réglementaire prendra sens. Il devra garantir l'articulation entre une véritable professionnalisation progressive et une formation disciplinaire, et être assorti d'une carte nationale des formations. Il devra garantir l'égal accès de tous sur le territoire à la préparation des concours.

Le CNESER refuse de voir régler une question d'une telle ampleur par une simple circulaire ne permettant pas de répondre pas aux attentes de la société. L'attitude, dont fait preuve le gouvernement sur ce sujet est lourde de conséquences. En particulier, le CNESER déplore le processus de décision qui a conduit le gouvernement à faire les annonces de novembre, sans consulter ni CNESER, ni les autres parties prenantes et à ne pas entendre la réprobation de la communauté universitaire quasi unanime.

Le CNESER exprime son total désaccord d'une part de voir le débat budgétaire réduit à une simple présentation du budget voté par le Parlement et, d'autre part, de dissocier et de reporter en janvier le vote de la répartition des dotations aux établissements nécessaire aux votes de leurs budgets. "

mercredi 16 décembre 2009

Revue de presse

Plusieurs articles sont parus dans la presse écrite suite à notre mouvement, ainsi que des reportages TV et radios. Une info largement relayée qui nous a mis sur le devant de la scène.


La Dépêche Du Midi


http://www.ladepeche.fr/article/2009/12/16/738152-Rodez-La-colere-sur-les-bancs-de-l-IUFM.html

Midi Libre

http://www.midilibre.com/articles/2009/12/16/RODEZ-Etudiants-enseignants-contre-la-reforme-des-IFUM-1037800.php5

Centre Presse

Ce quotidien a été contacté mais ne met pas son journal en ligne donc pas de lien à vous proposer.

Une interview pour Chérie FM a également été accordée (la radio Totem a quant à elle esquivé l'offre).

mardi 15 décembre 2009

Mobilisation du Mardi 15 Décembre

Pour commencer la journée, après avoir bloqué symboliquement l'IUFM, les groupes se sont organisés pour rédiger la plateforme de revendications et les tracts, pour confectionner les banderoles et établir des scénarios pour les scénettes jouées le midi en ville. Puis l'après-midi a laissé place à la confection de lampions et l'invention de nouvelles scènes jouées à 17h30 devant la préfecture.

Voici en images et en vidéo le résumé de la journée.

video

Plateforme de revendication

Tract


Blocage du matin





Actions menées tout au long de la journée sur Rodez...

Sur la place d'Armes



La chorale de la colère





L'IUFM en scène



L'IUFM donne de la voix pour se faire entendre!




Départ pour la place Foch en fin d'après midi

vendredi 11 décembre 2009

Ne venez pas les mains vides...

Pour préparer la journée de mobilisation de mardi, nous aurons besoin de mains, mais aussi de matériel. A ce titre, voilà une liste non exhaustive de ce dont nous pourrions avoir besoin:

- Des thermos (pour le "café de la colère")
- Des objets bruyants (instruments, casseroles, etc...)
- Des gilets jaunes de sécurité (on en a tous un dans notre voiture)
- Des lampes torches (pour les flambeaux)
- Des flambeaux (si vous en avez déjà de prêts)
- Du carton, des bâtons, des draps, des ficelles, du papier coloré, etc... Tout ce qui pourrait être utile à la confection de banderoles et autres supports de communication.

Il n'y a aucune obligation mais une petite contribution de chacun suffira à mener au mieux les actions.

Merci d'avance.

jeudi 10 décembre 2009

Journée de mobilisation du Mardi 15 Décembre 2009

· 8h30 : rendez vous devant l’IUFM pour commencer la journée de mobilisation.

· 9h : Blocage de fonctionnement de l’IUFM.

· 9h-11h15 : répartition en groupes de travail pour la mise en place de l’action de 12h.

· 11h15 : repas au self

12h : rendez vous devant l’IUFM pour le départ : action en centre ville

· 12h-14h : action en ville

· 14h-16h30 : préparation en groupes de l’action de l’après midi (17h)

· 16h45 : rendez vous devant l’IUFM pour le départ en action

· 16h45-18h : grande braderie des enseignants en centre ville.



NOTRE AVENIR EST EN JEU … MOBILISONS NOUS MAINTENANT !!!!
ETRE ENSEIGNANT EST UN METIER QUI S’APPREND

Compte-rendu de l'AG du Jeudi 10 Décembre 2009

Etaient présents des PE1, des PE1bis, des PE2, des formateurs, des personnels administratifs, des EMF et des représentants syndicaux.
A la tribune : Elsa, Olivier, Alexandre et Mathieu.

Ce qui se passe dans les autres IUFM :

- Toulouse :
12h30 : "repas de la colère " à l’IUFM (av. de Muret)
17h30 : "marche aux flambeaux " de l’IUFM (av. de Muret) vers le Capitole

- Carcassonne et Languedoc Roussillon :
Jeudi 10 : Assemblée générale
Mardi 15 : Journée banalisée

- Livry-Gargan
D’après le site de l’IUFM http://collectifiufmlivry.blogspot.com , AG Jeudi 10 Décembre de 11h30 à 13h00

Le SE-UNSA a posé un préavis de grève pour permettre aux enseignants qui le souhaitent de faire grève.
Sur le point de la masterisation, tous les syndicats ont signé, ensemble, une lettre dénonçant la réforme, point sur lequel ils s’accordent tous.

L’intégration à l’Université a déjà été faite, il faut maintenant se battre sur la forme. La préoccupation se porte également sur le devenir de ceux qui obtiendront leur M2 mais pas le concours.
Quelle prise en compte de la polyvalence des professeurs des écoles ???

De nombreuses propositions ont été faites et ont permis d’aboutir à l’élaboration du planning du mardi 15 décembre 2009.

L’idée a été lancée de saturer les boites mails du Conseil Général ainsi que des Députés, de manière individuelle via l’adresse professionnelle.

Nous avons constitué des groupes de travail :

Groupe plate forme revendicative (responsable : Clothilde)
Groupe relations aux médias (responsable Marion)
Groupe blog (responsable Olivier)

Pourquoi ce blog?

Enseigner : ça s'apprend!

La formation des professeurs des écoles étant en péril suite à la réforme mise en place cet été, il est donc urgent de se mobiliser.

Voici le lien vers le communiqué intersyndical, à lire pour mieux comprendre la situation:

http://www.enseignerestunmetierquisapprend.fr

La création du blog fait suite à l'AG qui s'est tenue à l'IUFM de Rodez ce Jeudi 10 Décembre 2009 et sera un moyen de vous tenir informés des actions à venir, de leur portée et de toutes autres informations concernant l'évolution de cette réforme.